Des chaussures pour la princesse

Contrairement à son frère qui avait une collection de chaussures avant même sa naissance. Aurore a eu ses premières chaussures très tard. Bien après qu’elle ait appris à marcher.

Pourquoi ce choix ?

Pour deux raisons, déjà parce que clairement des chaussures de bébé ça ne sert à rien. Il passe son temps à les perdre et les mettre relève du parcours du combattant quand il bouge les pieds tout le temps. J’ai également beaucoup changé mon mode de consommation depuis la naissance de Gabriel. Mes achats sont beaucoup plus réfléchis et moi-même qui avait une jolie collection de chaussures, je n’en ai presque plus.

Mais c’est surtout qu’en me renseignant sur la motricité libre que nous avons fait avec Aurore, j’ai appris beaucoup de chose sur les pieds de nos bébés et sur l’importance de les laisser eux aussi libre.

Le pied de bébé

Un pied de bébé est composé de cartilage. Il ne commence à s’ossifier qu’à partir de 18 mois et sa croissance se poursuit jusqu’à la puberté. Le pied de bébé est son premier contact avec le monde extérieur.

« Avec sa bouche et ses mains, il s’agit d’un des éléments les plus importants de son développement qui lui permettront de mieux appréhender son environnement. »

IMG_20180504_170304_024.jpg

Motricité libre

Comme le dit Bougribouillons sur son article:

la motricité libre, c’est permettre à l’enfant de passer à l’étape suivante de sa motricité comme il le souhaite, quand il le souhaite. C’est lui permettre de développer son autonomie ainsi que sa confiance en lui. Et pour ça il faut choisir avec soin les vêtements et les chaussures qui n’entraveront pas sa motricité et ainsi laisser l’enfant ressentir ses sensations corporelles.

Les étapes du développement moteur d’un enfant en motricité libre

ob_8f0280_sans-titre

La pensée commune erronée

Avant on pensait qu’il était important de protéger les pieds des bébés avec des chaussures qui devaient maintenir la cheville fermement. Mais les ostéopathes sont unanimes pour dire qu’il est important de laisser les enfants marcher pieds nus pour qu’ils puissent développer leur musculature et leur équilibre à leur rythme.

Marcher pieds nus permet de développer les récepteurs sensitifs du pied qui gèrent aussi bien les informations superficielles (température, rugosité du sol…) que profondes (équilibre, posture générale).

Notre expérience

Pour Gabriel déjà, nous avions opté pour des chaussons souples en cuir puis j’ai découvert les chaussons de babygym proposés par Décathlon. Aurore n’a pas eu de chaussons avant d’avoir la taille minimum des chaussons Décathlon. Elle a eu des chaussons en cuir végétal de chez my baby factory mais elle ne les a mises uniquement pour des photos car elles étaient beaucoup trop larges pour ses mini pieds.

Aurore a marché à 13 mois en suivant les étapes de motricité libre. C’est à ce moment-là, que j’ai commencé à lui chercher des chaussures (car il faisait froid, le sol était mouillé et j’avais aussi beaucoup de remarques de l’entourage…) même si je lui mettais beaucoup plus souvent les chaussons Décathlon.

IMG_20190620_202801_917.jpg

Le point important pour moi dans mon choix de chaussures : il fallait que les chaussures soient souples et dans le commerce c’est très compliqué à trouver et beaucoup de vendeurs restent dans l’idée qu’il faut des chaussures qui maintiennent bien la cheville.

Pourtant les ostéopathes recommandent :

Jusqu’à trois ans les os du pied de l’enfant n’ont pas fini de se solidifier, il convient donc de ne pas trop le comprimer dans une chaussure trop rigide. La semelle doit être solide mais souple (on peut plier la chaussure sans forcer comme le ferait un pied à la marche), la chaussure peut être légèrement montante mais ne doit pas comprimer les malléoles (les 2 boules osseuses de part et d’autre de la cheville).

Petits pas de Géant

J’ai découvert récemment la boutique Petits Pas de Géant qui propose une gamme de chaussures souples en prenant compte de la taille et forme (plus ou moins fins) de pieds pour conseiller les meilleures chaussures pour le pied de bébé. Il s’agit d’une équipe qui est réellement à l’écoute des besoins en prenant en compte tous les paramètres : les besoins de l’enfant et le côté esthétique.

petit pas de géant.png

Les différentes étapes pour trouver sa paire de chaussures sur la boutique

Première étape : mesurer le pied de bébé

Comment mesurer la taille des pieds ?

Outils : 1 crayon, 1 feuille, 1 règle

La mesure doit être prise en chaussettes, sauf si vous prévoyez d’acheter des sandales à porter pieds nus.
En fin de journée le pied est plus large, c’est le bon moment pour mesurer.

1• Votre enfant doit être debout pour que ses pieds soient bien étalés. Il peut être debout sur une feuille ou vous pouvez écrire directement sur le sol. Certains enfants ne veulent pas monter sur la feuille.
Pour un enfant plus petit, il est possible de mettre ses talons contre le mur ou de lui mettre les pieds dans une boîte à chaussures, talon contre un bord.

Mesurer la longueur :
2• Tracez un trait devant son orteil le plus long. Crayon bien perpendiculaire à la feuille.

3• Tracez un trait derrière son talon. Le crayon doit être contre la petite bosse du talon. Crayon bien perpendiculaire à la feuille.

Mesurer la largeur :
4• Tracez un trait sur le côté du pied, contre la petite bosse à la base du petit orteil.

5• Tracez un trait sur le côté du pied, contre la petite bosse à la base du gros orteil.

6• Reliez les 2 points de la longueur, puis les 2 points de la largeur.

Et maintenant, que faire ?

– La longueur définit la pointure de votre enfant.
Il faut regarder dans les tableaux de pointures des marques : Pédimètres

pointure

– La largeur vous permet de déterminer si votre enfant a des pieds plutôt fins, moyens ou larges.

Indiquez vos mesures dans l’outil d’évaluation de largeur des pieds.

podomètre

Vous pouvez retrouver la vidéo tuto sur le site

Deuxième étape : déterminer le niveau de marche

  • Il ne marche pas : chaussons souples

ma sélection de chaussons souples :

  • 1er pas : De l’enfant qui longe les meubles, aux pas encore hésitants
  • Débutant : Il marche depuis quelque mois et devient complètement autonome dans sa marche.
  • Confirmé : Il court, grimpe, saute, fait de la draisienne, de la trottinette, pédale à vélo…

Troisième étape : choisir la marque de chaussures

Le faire en fonction des paramètres morphologiques mais aussi du niveau de marche de mon enfant.

Quatrième étape : craquer sur le modèle qui vous plait le plus !

Dans toutes ces étapes, l’équipe de Petits pas de Géant est disponible pour vous conseiller sur le meilleur modèle possible pour votre enfant.

Par exemple, pour nous, nous étions partis soit sur des Naturino qui sont des chaussures très souples soit sur des Geox qui sont légèrement moins souple en largeur mais il suffit de les assouplir en les manipulant avant de les mettre aux pieds de l’enfant.

Mon choix

J’ai choisi la paire de Geox de la gamme WWF déjà parce qu’elles sont très jolies et qu’elles iront avec toutes les tenues d’Aurore avec leur colorie sobre.

Mais aussi parce que les chaussures de la gamme sont faites en fibres de coton recyclées ou de cuir provenant de fournisseurs contrôlés en certifiés LWG (Leather Working Group) et les semelles sont faites à 20% de caoutchouc recyclé. Même la boite est en papier certifié FSC comme les étiquettes volantes, le papier de soie en cellulose pure et, pour les rembourrages, du papier 100% recyclé.

Elles sont encore un peu grandes mais Aurore se trouve entre deux pointures du coup j’ai ajouté une semelle en attendant.

Niveau prix, je suis d’accord, nous sommes loin des 30e d’une paire de chaussures lambda mais le développement des pieds de nos enfants est un paramètre très important à prendre en compte. Les Geox d’Aurore sont à partir de 59e la paire. Je vois tellement d’enfants avec des soucis et devant porter des semelles parce qu’ils sont mal chaussés. Je préfère mettre le prix tout de suite dans une bonne paire de chaussures qui respectera le bon développement du pied plutôt que de devoir multiplier les rendez-vous podologue et de devoir payer des semelles orthopédiques.

De bonnes chaussures = une bonne posture = un bon développement général du corps !

Dans nos nouvelles résolutions de consommation, nous achetons un maximum les vêtements des enfants (et les nôtres) d’occasions. Avec les économies faites, je peux me permettre de mettre plus chers dans une bonne paire de chaussures. Mes enfants n’ont que trois paires de chaussures : des chaussures/ des baskets/ des bottes de pluie. Ils ne portent plus de chaussons malgré notre carrelage. Nous n’avons pas de chauffage au sol mais on a quand même la chaleur des tuyaux en dessous. Ils ne les mettaient jamais et préfèrent être en chaussettes. L’été Gabriel préfère les baskets en toile et Aurore a une paire de sandales. Acheter moins mais mieux est bénéfique à tout point de vue !

Je trouve la collection Geox WWF tellement jolie, que je pense que Gabriel va également avoir la sienne. Et bon l’ours polaire sur les chaussures d’Aurore est évocateur. Déjà des soucis de notre planète ! Mais aussi le lien avec mon Grand. Pour ceux qui ne me suivent pas depuis longtemps, j’ai senti Gabriel bouger dans mon ventre pour la première fois à la Géode devant un reportage sur les ours polaires.

Sitographie :

Quand faut-il mettre des chaussures à bébé ?

Motricité libre

http://osteopathiemontpellier.fr/comment-chausser-les-bebes/

https://www.petitspasdegeant.com/

 

 

Publié par

Maman de Gabriel et Aurore, je partage mon quotidien et mes passions à travers mon blog.