Mon périnée, Périfit et moi

J’ai envie de pleurer en commençant cet article car en cherchant dans mes archives le très long article rédigé lors de la rééducation périnéale, j’ai remarqué que l’intégralité du contenu a disparu ! C’était un article très important pour moi. Je vais donc essayer d’y redire l’essentiel ici.

Mon histoire

Je ne pourrais pas autant entrer dans les détails que la dernière fois mais le plus important à savoir est que j’ai toujours eu des soucis urinaires. Je n’ai pas eu de soucis de « pipi au lit » mais je ne savais pas me retenir. J’avais un certificat à chaque rentrée pour pouvoir aller aux toilettes quand j’en avais besoin. Il me reste en mémoire un souvenir traumatisant de mon année de CP où je me suis urinée dessus en classe car l’enseignant ne m’a pas autorisé à aller aux WC sous prétexte que c’était bientôt l’heure de la récréation.

Lors de ma première grossesse, je suis assez vite devenue « incontinente » mais ça n’avait l’air d’inquiéter personne. On m’a dit que ma rééducation commencerait plus tôt, c’est tout. Je ne pouvais plus m’énerver, éternuer, mettre les mains dans l’eau… sans sentir des gouttes couler le long de ma jambe… Vous imaginez bien le malaise quand on n’a pas encore 25 ans. Gabriel est né. J’ai effectué mes 10 séances de rééducation signées à la sortie de la maternité. J’ai suivi les conseils de la sage-femme, j’ai effectué une méthode mixte : manuelle et par sonde. Je n’avais aucune conscience de mon périnée. Quand elle me demandait de le contracter, je me sentais bête en ne sachant pas quoi faire… Mais voilà, je n’avais pas le temps de faire plus avec la reprise du travail. C’était d’autant plus compliqué que la pilule contraceptive signée par maternité m’a fait avoir des hémorragies pendant au moins cinq mois post-partum (mais je n’ai pas eu de retour de couche heureusement).

Ma vie avait alors repris son cours comme avant. Je devais faire attention au fou rire, aux éternuements, etc. Puis je suis tombée enceinte d’Aurore. Et là… catastrophe ! J’étais pire qu’incontinente. Je ne ressentais plus rien. J’ai eu de la chance car j’ai trouvé THE sage-femme qui a pris en compte mon problème. J’ai eu 30 séances de rééducation du périnée. J’arrive désormais à contracter et relâcher mon périnée. Mais il reste faible. Je n’ai plus de problème d’incontinence mais si j’ai envie d’uriner, je ne dois pas attendre (ce qui me cause un autre soucis : je ne bois pas, de peur d’avoir envie au mauvais moment mais c’est un cercle vicieux), je ne peux pas faire de trampoline sans un passage express aux WC et si j’éternue au réveil, il est impossible pour moi de me retenir.

LRM_EXPORT_20180822_215608.jpg

J’ai consulté un urologue qui sans auscultation (il était très gêné d’avoir devant lui une personne aussi jeune présentant ce genre de problème…) a émis l’hypothèse que ma vessie est hyperactive (à cause de mon état d’anxiété/ stresse).

Bref voilà où j’en suis.

Périfit

J’ai été ravie de voir qu’avant qu’il ne s’efface, la société Périfit a eu le temps de le lire et m’a proposé de tester leur sonde pour continuer mes exercices à la maison.

Qu’est-ce que c’est?

 » Perifit est un dispositif médical homologué par la FDA et certifié CE, et recommandé par les professionnels de santé pour prévenir le prolapsus et l’incontinence, éliminer durablement le besoin de porter des serviettes hygiéniques, récupérer rapidement après un accouchement ou une opération, recouvrer la force et le contrôle de la vessie, et retrouver une confiance intime. « site périfit

Je vous conseille d’aller sur leur site internet pour y connaitre les nombreux avantages car il peut résoudre de nombreux soucis liés aux problèmes de périnée :

  • traiter l’incontinence à l’effort
  • améliorer le bien-être intime
  • rééducation post-partum
  • traiter l’incontinence urgenturie
  • traiter un prolapsus

Mon test

Dans mon cas, on est sur de l’incontinence à l’effort plus d’urgenturie.

« Une incontinence par urgenturie (vessie hyperactive) est un syndrome commun qui affecte des millions de femmes dans le monde. Elle se caractérise par le besoin impérieux d’uriner avec ou sans fuite involontaire, en urinant plus souvent que d’habitude et en se réveillant pour uriner deux fois ou plus dans la nuit sans cause pathologique évidente. » site périfit

J’avoue qu’il a été difficile de trouver du temps seule pour me mettre à l’aise dans ma chambre afin de tester la sonde. Sans compter les moqueries autour de ce qui ressemble aux yeux des autres à un god.

Bref une fois le temps pris, j’ai installé l’application sur mon téléphone et j’ai effectué le test pour connaitre mes besoins. J’effectue actuellement le programme post-partum car j’ai besoin de muscler mon périnée comme après l’accouchement (1 an sans exercice et nous voilà de nouveau à la case départ).

Ça ressemble beaucoup aux exercices que j’effectuais chez la sage-femme après l’accouchement de Gabriel sauf que là je fais voler un papillon (j’attrapais des fruits chez la sage-femme). Il faudrait vraiment que j’arrive à me prévoir une à deux séances par jour car je me rend compte que de ne rien faire, c’est juste la catastrophe et un retour à zéro.

Je ne connais pas les autres sondes pour faire une comparaison mais je suis ravie de celle-ci. Elle est confortable et ludique. On peut changer le « thème » de l’exercice. Le papillon est le thème été. Le thème automne est débloqué avec ses jolies couleurs chaudes.

périfit2

La sonde

J’ai fait le tour pour vous niveau tarif et je trouve que la sonde Périfit est vraiment bien placée. Sur leur site elle est actuellement à 119e au lieu de 199e alors on est d’accord c’est un investissement mais dans mon cas, je pense que les exercices vont devoir être fait à vie (ou presque) et comme je compte avoir un troisième enfant, il sera vite rentabilisé. Je n’ai plus le temps pour les deux séances de 30 minutes par semaine chez la sage-femme. Là je peux le faire à mon rythme même s’il faut absolument que je me fixe des moments et que je m’y astreigne (et ça c’est le plus compliqué pour moi… je n’arrive à être assidue pour rien).

Mes objectifs

Il faut vraiment que j’apprenne à prendre du temps pour moi et pour ma santé. Donc mes objectifs sont : de commencer le Yoga comme proposé par l’urologue pour m’aider à être plus zen mentalement et c’est bien connu si l’esprit va, le corps va. Je vais continuer à prendre du temps pour mes exercices périnéales pour pouvoir l’été prochain profiter pleinement du trampoline avec mes enfants (sans protection hygiénique) !

* produit offert*

Carpe Diem*

Publié par

Maman de Gabriel et Aurore, je partage mon quotidien et mes passions à travers mon blog.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s