J’ai décidé d’être riche de l’amour de ma famille

« Rester avec ses enfants ce n’est pas être riche, c’est faire le choix d’être pauvre » zozomum.

Et on réfléchit… je me rappelle des sentiments que j’ai éprouvé quand j’ai déposer mon fils chez sa nounou alors qu’il avait 2mois et demi. J’ai très mal vécu ma reprise de boulot après Gabriel même si je ressentais ce besoin de retourner travailler par manque d’échanges avec des adultes. Car pour un premier quand ta famille ne vit pas à proximité, tu vis enfermée à la maison et les gazouillis c’est marrant mais les vraies conversations d’adultes c’est bien aussi. Là c’est différent. La vie est rythmée avec les horaires de l’école du grand. Je discute avec les parents à la sortie de l’école. On sort. Je me balade. Fais du shopping. C’est différent et je ne ressens pas du tout le besoin de retourner travailler.

Et avouons le : je l’épanouie énormément dans le maternage d’Aurore, l’allaitement, l’envie de faire de la DME… bref j’adore mon rôle de maman. Après j’avoue aussi qu’avec les nuits que je passe (entre 1 et 5 réveils) pas sure que je sois capable d’assumer une journée devant élèves.

J’ai donc épluché les possibilités que j’avais devant moi pour ne pas retourner tout de suite au boulot.

Les différentes possibilités que j’ai

Prendre un congé parental

C’est la manière la plus simple de pouvoir rester à la maison. Avec qu’Aurore j’aurais eu le droit de rester 1 an avec elle. Le gros hic étant l’énorme perte financière inconcevable avec la maison (car pour rappel nous avons fait construire l’année dernière). Passer de ma paie de professeur des écoles remplaçante en zone rep+ (donc avec primes et frais de route) à moins de 400e… c’est un suicide financier. On ne pourrait pas s’en sortir.

Prendre un congé parental et être assistante maternelle pendant ce temps

Être assistante maternelle (ou nounou) c’est la seule profession que l’on peut exercer en étant à 100% en congé parental. Ça m’aurait bien plu de garder des enfants. On aurait pu faire des petits ateliers, aller à la bibliothèque, etc. Sauf que je ne peux pas avoir d’agrément à cause de Mylow (notre chien qui est un American Staff et donc un chien catégorisé).

Prendre un temps partiel

C’est ce que je comptais faire avant même de tomber enceinte : reprendre à 80% et donc avoir une journée dans la semaine avec mes enfants en sachant qu’on ne travaille plus le mercredi ça aurait fait juste 3j bossés dans la semaine. Mais déjà ça veut dire passer Aurore au biberon (en tirant mon lait) et abandonné la DME car trop compliqué à mettre en place sans le gérer toute la semaine. Et pour finir, je me connais lors de ma journée « non travailler » je vais surtout m’avancer sur les taches de la maison, gérer les rdvs médicaux, etc. Ça ne sera donc pas un vrai temps pour mes enfants. Et je veux vraiment pouvoir leur consacrer à chacun des temps de qualité où on profite sans penser boulot/ ménage/ etc.

Mon choix

Prendre un mi-temps annualisé

C’est ma copine Flavie qui est également professeur des écoles dans le 94 qui m’a rappelé cette possibilité. Pour faire simple, je prends tous les jours de mon mi-temps d’un coup pour reprendre le travail à temps plein pour la 2e moitié de l’année. Je vais donc reprendre le travail le 1er février. Aurore aura 11 mois (je pense que) ça sera plus simple. Même si j’avoue tout de suite que je vais avoir le cœur gros quand je vais laisser mes enfants et partir bosser toute la journée. Mais bon je me rassure comme je peux, je ne bosse plus le mercredi donc j’aurais un jour dans la semaine avec eux.

Ce qui va changer dans notre quotidien

A la rentrée, quand mon salaire sera divisé par deux c’est sure qu’on va devoir compter chose que je ne faisais plus trop. Mais comme je serais quand même considéré en congé parental mais à mi-temps, j’aurais un petit quelque chose de la CAF. Après il faut savoir aussi qu’on va faire l’économie pendant 5 mois de la nounou, de la garderie et de la cantine. Pourquoi 5 mois : parce qu’Aurore fait son adaptation sur le mois de janvier et je pense commencer tout doucement à habituer Gabriel à manger à la cantine.

Ce qui va être plus compliqué c’est quand je vais reprendre le travail à 100% en étant payé mi-temps mais je compte sur les primes que je touche quand je suis au boulot pour compenser les frais de garde des enfants.

C’est tout un calcul pour ne pas être dans le rouge tous les mois. Mais je ne regrette absolument pas. J’étais tellement heureuse quand j’ai reçu la confirmation de mon mi-temps annualisé !

Et après

Donc au 1er février 2019 je retourne derrière mon bureau de maitresse (remplaçante). Gabriel ira à la garderie le matin/ cantine le midi et garderie le soir (j’ai les mêmes horaires que lui à peu près donc compliqué d’être à deux endroits en même temps). Aurore ira chez une super nounou qui est centrée sur la pédagogie positive/ montessori/ portage/ langue des signes, qui accepte de poursuivre la DME et de donner mon lait. Je suis vraiment rassurée de savoir que ma fille sera chez une personne qui a la même pensée que moi concernant les enfants. Elle les emmène en forêt. Fait du jardinage. Du yoga. De la relaxation… bref Aurore y sera très bien !

Et pour la rentré 2019, je prendrais un 80% et ça jusqu’aux 3 ans d’Aurore. Et qui sait j’aurais peut être le droit à mon 3e enfant.

En attendant à nous les matins câlins dans le lit de Gabriel !

 

Carpe Diem*

Publié par

Maman de Gabriel et Aurore, je partage mon quotidien et mes passions à travers mon blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s